AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les Feux de la Gérax

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lysandre Hirune
Olaril
Olaril
avatar

Nombre de messages : 6397
Age : 33
Date d'inscription : 03/01/2008

.:: Le Carnet ::.
Âge du Personnage: 42 ans
Profession: Chasseresse / Chef Olaril
Positionnement : Régulier
MessageSujet: Les Feux de la Gérax   Ven 27 Nov - 20:51




Les hommes cessèrent un moment de creuser et prirent une pause. Ils fichèrent leur pelles en terre, et une gourde de remontant passa dans les rangs. Pas de paroles échangées, un silence de mort. La gourde passa entre les mains de tous, puis ils se dégagèrent de l’immense fosse. Ils passèrent devant l’Administrateur, qui versa à chacun une maigre rétribution sous la forme d'un gros pain ; et ils rentrèrent se changer pour la cérémonie à venir.

Le soleil se levait à peine, les hommes travaillaient depuis trois jours à creuser une fosse gigantesque qui contiendrait tous les corps d’Olarils morts. Une fosse commune pour une mort commune. A présent, à vingt mètres de là, plusieurs cairns sinistres de corps enveloppés dans leurs linceuls déchirés attendaient d’être déposés dans la fosse. Chaque cairn était constitué de plusieurs dizaines de corps, et il y avait de nombreux cairns. Les morts de la Gérax. Si nombreux...

Durant toute la fin de l'hiver, depuis moins de trois semaines, il avait fallu vivre avec la présence de ces corps, plus ou moins bien conservés, et remettre le deuil à plus tard, en attendant d’avoir le temps d’arrêter de courir après la survie. Le temps n'avait été heureusement pas plus rigoureux que nécessaire, et surtout, le printemps était légèrement précoce cette année. Pour la survie des Olarils, c’était un bon signe. Pour l’hygiène, c'en était un moins bon. Lorsqu’il gelait, il n'y avait eu aucun problèmes à maintenir les cadavres dans un état assez convenable, mais avec le redoux, l’équilibre était rompu. De toute façon, le deuil du Peuple Olaril n’avait que trop duré.

Cette cérémonie d’enterrement était nécessaire pour l’hygiène morale et physique des Olarils. Morale, car beaucoup de gens vivaient encore avec les fantômes de leurs proches, chassaient ces images de temps heureux, et n’avaient pas pu tourner la page. Physique, car avec le retour d'un temps plus doux et l’humidité traditionnelle du printemps, de sérieux problèmes de maladies liés à ces cadavres devenaient plus que pressants.

Les Feux de la Gérax était passée, l’hiver était passé, le printemps devait permettre un nouveau départ, et pour cela, il fallait enterrer le passé. Ergan Dialon passa en revue au milieu des cairns de corps. Il pouvait dire le nom de pas mal d’entre eux. Mais ce qu’il retenait encore plus, c’était le nombre effarants de morts, du jamais vu en aussi peu de temps.

Ce chiffre était tout simplement trop grand. De quoi en avoir la nausée.

Alors que l’Administrateur circulait parmi les amas de défunts, les Olarils arrivaient par groupes ou familles entières. Silhouettes uniformes dans une plaine morne, à l’ouest du campement. Opposants et partisans, croyants très pieux ou moins, appartenant à des guildes différentes. Ils étaient ici tous de simples Olarils, par-dessus n’importe quelle division. Par dizaines, des hommes et des femmes de tous âges, accompagnés de leurs enfants s’arrêtaient devant la fosse commune.

Le soleil éclairait un peu mieux maintenant. On pouvait voir, à travers les linceuls déchirés, les visages boursouflés de ceux qui un temps furent des connaissances, plus ou moins proches. Et on pleurait devant les ravages de la putréfaction sur ce qui avait été il y a seulement quelques semaines des êtres de chair, de sang, de sueur et de larmes. Une odeur méphitique douceâtre et écœurante s’élevait des tas de cadavres. Cette odeur prenait à la gorge ceux qui étaient trop près. Heureusement, l’humidité et la rosée du matin retenaient un peu cette puanteur. Adoucie également par de nombreuses écuelles de terre où brûlait de l'encens, tout aussi fort que le parfum de la Mort et de la Désolation.

Les fossoyeurs arrivèrent. Une vingtaine d’hommes au cœur bien accrochés, entièrement couverts, masqués d'étoles de tissus sur le nez, gantés de cuir, afin d’éviter tout contact avec des maladies lorsqu’ils toucheraient aux corps. Une fois la cérémonie accomplie, on brûlerait leurs vêtements imbibés d’alcool fort, pour repousser les humeurs qui contenaient d'éventuels maux. Comme des corbeaux, ils allèrent vers l’Administrateur et échangèrent quelques mots avec lui, chuchotements affreux. Il régla les ultimes détails et répartit les équipes. Par groupe de quatre, ils se positionnèrent à côté de chaque cairn.

Pendant ce temps, la foule avait triplé de volume. C’était impressionnant de voir toute cette marée humaine. Mais ce qui était réellement effrayant, c’était le silence. Un silence opaque. Un silence de mort. La tension était physiquement palpable. Il n’y avait qu’à étendre les doigts, et on se rendait compte que l’air était lourd, visqueux. Un bébé, qui n’appréciait pas le froid du matin, pleura. Le vagissement du nourrisson accentua l'ambiance mortuaire.

Enfin Lysandre Hirune arriva.

La cérémonie pouvait commencer. Ce fut lorsqu'une lueur plus claire d'un soleil timide entre les nuages gris apparut, que l'Administrateur fit un signe aux Fossoyeurs : ils se saisirent alors chacun d'un corps, et virent déposer leur marchandise bien triste dans la fosse, avec le plus de respect qu'ils le pouvaient... On put alors constater que des chants s'élevaient : ceux des Prêtres et Prêtresses réunis derrière Ergan Dialon.

Et tous avaient leurs propres techniques, plus ou moins efficaces, pour lutter contre la nausée, les larmes ou le désespoir.

Concrètement :

  • Le moment si douloureux de la Mise en Terre est enfin venu pour les Olarils. Il convient de rapidement procéder à cette cérémonie car le Printemps s'annonce, et avec lui, des averses et un temps plus doux. Si les corps en sont pas rapidement enterrés, on craint des épidémies.

  • A la suite de ce sujet, vous êtes tous conviés à inscrire la réaction de votre personnage lors de cette cérémonie. Vos réactions, souvenirs, flash-back, dernier hommage doit tenir en un seul post.

  • Les intéractions avec d'autres personnages présents peuvent se faire dans les Hautes Plaines mais hors du sujet principal "L'Enterrement du Peuple Olaril".

  • Vous êtes libres de laisser votre prose vous emporter pour ce sujet : l'émotion est grande parmi les Olarils et les réactions les plus diverses (et même les plus extrêmes tant la peine est lourde) sont à prévoir.

  • Le post que vous ferez dans cette partie n'entre pas dans les deux sujets permis ^^


Parallèlement :

  • Une petite partie des Survivants s'allie aux idées extrémistes du Pontife. Il s'agit notamment de personnes extrêmement pieuses. ((les personnages souhaitant être "pro" Pontife sont priés d'envoyer un MP à Kal'Berrik Filialanël)). Il cherche par ailleurs à former une sorte de "garde religieuse", contre l'interdiction de Lysandre.

  • D'anciens Gardes, contactés par Oril et Amiguel reforment la Brigade de l'Ombre. Si vous êtes intéressés, contactez Amiguel Garthésia par MP.

  • Une partie des Olarils trouvent en Arngrim Edorta (frère cadet de Laclaos) un charisme et une alternative intéressante à Lysandre. Il déclare en effet que l'avenir est "ailleurs", c'est à dire, qu'il ne souhaite pas reconstruire Arestim Dominae mais partir. Ceux et celles, une poignée de fous, n'ayant rien à perdre ou étant convaincus de ce qu'il dit, sont priés d'intégrer leur volonté de le suivre dans leur RP dès à présent.





Merci Public, je fais tout ça pour vous =]


Dernière édition par Lysandre Hirune le Lun 11 Jan - 21:12, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dixcordes.deviantart.com/
Lysandre Hirune
Olaril
Olaril
avatar

Nombre de messages : 6397
Age : 33
Date d'inscription : 03/01/2008

.:: Le Carnet ::.
Âge du Personnage: 42 ans
Profession: Chasseresse / Chef Olaril
Positionnement : Régulier
MessageSujet: Re: Les Feux de la Gérax   Dim 3 Jan - 14:46


Le Départ Imminent


    La Gérax a déversé sur le village toute sa fureur... Les Dieux semblent avoir réagi de la façon la plus violente qui soit, réduisant à néant Arestim Dominae.

    Devant ce spectacle de désolation, alors que s'achèvent les secousses, les Olarils n'ont d'autre choix que de fuir les Ruines du village, et de se réfugier dans les Plaines, où un Campement de fortune est vite installé...

    En voulant sauver les Tables d'Olaria, Lysandre Hirune Archer se blesse gravement, et durant plusieurs jours, demeure inconsciente. Ce laps de temps est utilisé par certains Olarils pour former de nouvelles alliances, forger de nouveaux plans... Car les complots et les ambitions politiques ne semblent pas avoir été ensevelis sous les décombres d'Arestim.

    Deux semaines peut-être. Non trois. Trois semaines que le peuple Olaril, ou ce qu'il en reste, tente de survivre dans le Campement. Après avoir enterrer les nombreux morts, une nouvelle épreuve s'annonce...

    Arngrim Edorta, le frère de Laclaos, commence à convaincre un bon nombre d'Olarils de partir vers la Gérax, dans l'espoir de la traverser. Et on dit que Lysandre s'est alliée à lui ...

    Partirez-vous, vous aussi ?


Nous rappelons que vous devez :


  • Intégrez dès à présent ces nouvelles données, car déjà il y a plus que des rumeurs parmi les Survivants. Dans vos RP, vous devez intégrer vos éventuels questionnements : rester, ou partir ?
  • Vous avez jusqu'au jusqu'au 04 janvier au plus tard, pour à peu près finir vos RP qui se déroulent dans la période "après Gérax" (c'est à dire entre le moment où le Camp est construit et l'après "Enterrement").
  • Sans forcément le dire ouvertement, vous pouvez indiquer dans vos RP les décisions de votre personnage concernant le départ prochain.


Il faut bien savoir que :

  • Les gens très pieux pensent que c'est de la folie (ils suivent le Pontife sans ses décisions).
  • Les gens qui n'ont "plus rien à perdre" auront tendance à suivre les Olarils qui partent, sans vraiment de motivation.
  • Tous ceux et celles qui se posent des questions sur les Dieux, ou qui voient dans ce départ une bonne opportunité, s'engagent aux côtés d'Arngrim et Lysandre et seront du voyage avec plaisir.


Le "top départ" sera bientôt donné !





Merci Public, je fais tout ça pour vous =]


Dernière édition par Lysandre Hirune le Mer 6 Nov - 21:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dixcordes.deviantart.com/
Lysandre Hirune
Olaril
Olaril
avatar

Nombre de messages : 6397
Age : 33
Date d'inscription : 03/01/2008

.:: Le Carnet ::.
Âge du Personnage: 42 ans
Profession: Chasseresse / Chef Olaril
Positionnement : Régulier
MessageSujet: Re: Les Feux de la Gérax   Lun 11 Jan - 21:21

Le Départ Imminent


Citation :
Il était sans doute quatre heures passées, le soleil déclinait, mais les jours s'allongeaient déjà. Il ne faisait plus nuit au milieu de l'après-midi, ce qui serait un avantage pour marcher plus longtemps, parcourir de plus grandes distances. Elle marcha en croisant quelques têtes qui la saluaient, mais la majorité des Olarils se trouvait déjà devant l'immense feu de Camp qui réchauffait l'endroit. Garret avait bien fait son travail, une fois encore. Tous avaient voulu savoir ce que le Chef avait à dire. En avançant vers eux, en leur faisant des signes de tête, en leur souriant, elle entendit déjà le sujet qu'elle allait aborder. On parlait de la Gérax, elle entendait murmurer, la rumeur s'élevait.

Et ce fut comme un soulagement. Ils se doutaient tous de ce qu'elle annonceraient... Du moins avaient-ils le thème de son discours...

Devant le grand foyer qui crépitait, elle haussa le ton pour se faire entendre.

Olarils !
Le Chef a annoncé le Départ. Désormais, les Olarils ont à réagir à ce qui désormais confirme les rumeurs. Vous aviez eu vent de ces murmures, parfois même, vous l'aviez colporté. Vous savez aujourd'hui qu'il vous faudra partir... Car vous n'êtes pas dupe : vous avez forcément une bonne raison de suivre le convoi.

Une conviction, un espoir de renouveau, l'envie de découvrir le Pays des Dieux, ou tout simplement... vous n'avez ici plus rien à perdre. Pourquoi rester ?

Concrètement :
  • Vous avez désormais jusqu'au 18 janvier pour poster, dans n'importe quel endroit (Campement, Plaines, Ruines) les réflexions, réactions, préparatifs de votre personnage durant la semaine qui précède le Départ. Car vous le savez désormais : vous partez.
      Vous avez également à exposer les raisons qui vous poussent à partir (mais vous pouvez aussi mentir et/ou les garder secrètes Wink) : vous pensez qu'il sera plus facile de "prendre le pouvoir" si Lysandre est affaiblie ? Vous suivez celui que vous soutenez, votre famille, votre grand amour ? Vous voulez passer la Gérax et, vous aussi, être un Dieu ?

  • Vous pouvez commencer des RP à plusieurs, mais veillez à ce qu'ils ne durent pas longtemps après le 18 janvier, où nous jouerons le Départ.
  • Vos questions peuvent être posées à la suite de ce message ou dans le Flood, ou par MP si c'est top secret Razz !





Merci Public, je fais tout ça pour vous =]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dixcordes.deviantart.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Feux de la Gérax   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Feux de la Gérax
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Feux de l'Enfer
» Les feux d'alarmes sont allumés
» LES FEUX DE SAINT ELME
» Feux d'artifice
» Les Feux d'Alarme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Tables d'Olaria :: Introduction à Olaria :: ♦ Intrigues & Scénario-
Sauter vers: