AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le glas de la répression

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lambda
Fondateur
Fondateur
avatar

Nombre de messages : 173
Date d'inscription : 01/05/2008

MessageSujet: Le glas de la répression   Jeu 20 Sep - 20:54


- Erathan Laetarii -
L’escouade marchait aussi discrètement qu’il l’était permis à trente hommes armées ayant revêtus une armure dans une rue pavée en pleine soirée. Trois compagnies comme celle-ci convergeaient vers le point de rendez-vous, un bouge miteux du Quartier des Humbles, étroitement surveillé par des soldats en civils.
Les récentes infiltrations des révolutionnaires et l’activité des dissidents avaient fait réagir le Conseil : il avait ordonné des enquêtes dont il recevait les fruits aujourd’hui. Elias Valenii et les frères Elispher allaient sévèrement trinquer !

Suite à une réunion extraordinaire convoquée par le Gardan Edorta lui-même, les choses commençaient sérieusement à bouger. La tentative d’assassinat de la Future Reine et les tracts révolutionnaires répandus dans le Palais avaient jeté de l’huile sur un feu déjà bien entretenu. Dissident ou non, chaque soldat avait personnellement pris cet affront à la protection qu’ils étaient censés assurés au Palais et sur la Cité.
Alors, lorsque revenue de cette réunion du Conseil, la Générale Lastareth avait ordonné un nettoyage en règle des bas fonds d’Edor Adeï, ils avaient été prompts à réagir.

Andon Tristolf faisait parti de la troupe qui rejoignait rapidement ses frères surveillant la cible. Sergent dans l’armée depuis déjà plusieurs années, il avait servi sous les ordres d’Elenor Jagharii, et n’en était pas sorti indemne. Son caractère bien trempé et la poigne qu’il possédait sur ses hommes lui avait valu de se retrouver sous les ordres d’Erathan Laetarii lorsque son ancien capitaine fut blessée et quitta l’armée. Ce reclassement était loin d’être une punition car il en fallait de l’adresse et de la Volonté pour éviter les désastres de l’ingérence du capitaine Laetarii. Et ce soir, il devrait user de toute son ingéniosité et allait remercier la Générale pour cette ‘généreuse’ promotion. C’était ironique, bien sûr…

***

La porte de l’auberge s’ouvrit à la volée livrant le passage à une quinzaine de garde qui se répartirent dans la pièce, l’épée brandit et le visage menaçant, devant des clients médusés. Les trois acolytes, cibles de cette descente, réagirent promptement et dégainèrent à leur tour. Les ordres étaient formels, dans la mesure du possible, ils devaient être capturés pour être interrogés sans être trop amochés. Aussi les soldats gardèrent leur position en attendant leur chef.
Andon Tristolf fit son entrée à ce moment là, l’épée sortit, son regard braqué sur le plus jeune des trois hommes. Il avait convaincu le capitaine Laetarii de rester dehors pour mener les soldats restants au cas où l’un des futurs prisonniers parviendrait à s’échapper de la nasse.
- Elias Valenii, au nom de sa Majesté Ysor le cinquième, je vous arrête pour trahison, trafic de marchandises, vols et meurtres. Déposez vos armes, et il ne vous sera fait aucun mal.
- Tu peux toujours crever, chien !

Il jura et bondit sur le garde le plus proche suivit par ses deux compères. La lutte ne dura guère, et le jeune noble termina le combat à genoux, la gueule dégoulinante de sang après un coup de poing donné par l’un des soldats.
En définitive, ils n’étaient presque pas amochés, du moins, pour le moment. Ils allaient payer les pots cassés pour la Révolution, aucun des trois n’en sortirait indemne.

***

~~~~~
Rapport d'Erathan Laetarii, Capitaine de l'Armée de sa Majestée Ysor le Cinquième, aux membres du Conseil.

Ce jour, suite aux enquêtes menées diligemment par mes soldats, avons procédé à l'arrestation de trois membres suspectés de trafic avec la Révolution, dont l'un appartient à une famille de la noblesse, les Valenii.
L'interrogatoire de ces personnages a permis de confirmer les soupçons ayant motivé notre enquête.

Ils ont avoué : meurtre, vols, trafic de marchandise, vente d'informations à l'encontre des intérêts de notre bien-aimé Gardan Edorta.

Un rapport plus détaillé vous sera fourni à la fin desdits interrogatoires.

Votre dévoué serviteur,


Capitaine Erathan Laetarii
~~~~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Le glas de la répression
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dépression totale (Pv: Miwako)
» Indicateur pression d'huile
» Quand la pression monte d'un cran - Part. 2.
» pression d'huile
» [recherche] évoli glas de soin /heal bell

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Tables d'Olaria :: Introduction à Olaria :: ♦ Les chemins de la vérité :: ♦ Quinze ans plus tôt :: Ville basse :: Le Quartier des Humbles-
Sauter vers: